Entretien de vitres : des techniques de nettoyage professionnelles

Comment rendre vos vitrage étincelants ?

laver les vitres

Souvent, lorsque nous nettoyons nos vitres et nos miroirs, nous laissons des traces ou des petites gouttelettes sur la surface et cela a tendance à se voir rapidement. Avant de contacter une entreprise spécialisée dans le nettoyage de fenêtres, vous pouvez essayer quelques astuces déjà adoptées par un grand nombre de ménages.
 

Découvrez dans cet article les produits naturels que vous pouvez faire vous-même ainsi que les bons gestes à effectuer pour rendre tout son éclat à vos divers vitrages sans causer de griffes. En adoptant ces quelques habitudes, vous devriez profiter d’un rendu parfait et de fenêtres étincelantes.

 

Un entretien 100 % naturel

Avant de détailler plus loin les techniques des professionnels, il convient de s’intéresser à certaines méthodes de particuliers qui ont fait leurs preuves.

Les produits à privilégier

Bien connu des adeptes du zéro déchet, le vinaigre blanc est le produit qu’il vous faut dans vos placards. Prisé pour son efficacité contre le calcaire, il vous débarrasse des taches blanches sur vos robinets, les parois de votre douche, vos miroirs et vos vitres. Mélangez un tiers de vinaigre pour deux tiers d’eau chaude ou tiède dans un vaporisateur. Frottez directement après pulvérisation.
 

Le matériel à avoir

Le matériel dépendra de la grandeur de la surface et du niveau de salissure des fenêtres. Pour commencer, si vous lavez un miroir ou une petite vitre, une simple feuille de journal froissée fera l’affaire. Roulez la page en boule et frottez-la tout simplement sur toute la surface en effectuant des mouvements circulaires.

Le premier indispensable est la peau de chamois ou le chiffon en microfibres : il permet de frotter sans laisser de peluches après son passage. Enfin, dès qu’il s’agit de grandes surfaces (baies vitrées, portes-fenêtres…), il faudra sûrement nettoyer à grandes eaux, ce qui veut dire qu’il vous faudra un mouilleur et une raclette. Ces ustensiles de professionnels permettent de limiter grandement les efforts. Nous reviendrons sur leur mode de fonctionnement dans la deuxième partie de cet article.

Les bons gestes

Vous n’avez pas envie de laver votre voiture alors qu’il est prévu qu’il pleuve ? Il en va de même avec les vitres extérieures, la pluie a tendance à laisser des petites taches et des rainures là où les gouttes ont coulé. Mieux vaut laisser passer quelques jours que le temps soit à nouveau au beau fixe pour que l’entretien soit un minimum durable.

Ce qui est en revanche moins évident, c’est qu’il faut aussi éviter les jours de canicule. Quand la chaleur est trop intense ou que le soleil frappe fort, l’eau risque de s’évaporer trop rapidement avant que vous ayez eu le temps de passer la raclette ou la peau de chamois, ce qui laisserait immanquablement des traces. En résumé, le mieux pour entreprendre le lavage de vos vitres est d’attendre un jour couvert, mais où la pluie ne tombera pas.
 

Les méthodes professionnelles

Les sociétés spécialisées dans le nettoyage de vitres misent sur un équipement plus perfectionné et un grand savoir-faire, mais il est tout de même possible de leur piquer quelques astuces. Ainsi, si leur aide est requise pour tous les espaces dangereux (fenêtres sur toiture, châssis battants s’ouvrant vers l’extérieur), certains articles se trouvent facilement en magasin.

C’est le cas du fameux mouilleur évoqué un peu plus haut. Il s’agit d’un cylindre muni d’un petit réservoir et entouré d’un tissu. Il suffit d’un seul geste pour asperger toute la surface avec le produit nettoyant de votre choix pendant que le tissu retient l’eau afin qu’elle ne coule pas. Il sera tout de même nécessaire de passer un chiffon pour parfaire le résultat. Pour les fenêtres particulièrement grandes, vous pouvez trouver ce produit équipé d’une perche télescopique qui vous permet d’aller plus haut sans besoin d’échelle.

Quant au nettoyage à grandes eaux, il demande de savoir manier la raclette. Les spécialistes utilisent ce qu’on appelle la technique américaine. Elle consiste à effectuer un geste circulaire rapide en forme de « S » de gauche à droite et sans jamais décoller la raclette de la vitre. Ainsi, le savon et l’eau sont menés vers le bas sans laisser la moindre trace. Si ce mouvement est assez difficile à acquérir, vous pouvez procéder à la technique française : il s’agit cette fois de faire un simple geste de la gauche vers la droite. Une fois arrivée au bord opposé, il faut rincer la raclette et recommencer juste en dessous. Comme d’habitude, pensez à essuyer les dernières gouttelettes avec la peau de chamois pour terminer.
 

Comment procéder ?

Maintenant que vous savez quel jour privilégier pour laver vos vitres, quel matériel et quels produits avoir dans vos placards, il faut encore s’assurer que vous effectuez les gestes correctement et dans l’ordre. Voici une petite liste récapitulative pour vous aider :

  • Évidemment, avant de commencer le nettoyage avec les produits d’entretien liquides, enlevez toutes les poussières et peluches.
  • Le sens de nettoyage va toujours du haut vers le bas, tout simplement pour éviter la formation de coulées et recommencer le travail déjà effectué. .
  • Débutez par le côté extérieur de la fenêtre, cela évitera que le vent apporte de nouvelles saletés sur une surface déjà nettoyée. .
  • Les nettoyeurs de vitres professionnels utilisent la technique du « grand huit » : ils effectuent un mouvement en forme de 8 sur la surface vitrée, pour appliquer le produit, pour passer le mouilleur ainsi que pour la raclette. Cela demande beaucoup de dextérité et d’énergie, mais le résultat est impeccable. .
  • Si une fenêtre est très sale, n’hésitez pas à passer en premier lieu par une phase de prénettoyage au savon noir voire au liquide vaisselle. Rincez bien avant d’entamer le lavage au vinaigre. .


Vos vitres devraient maintenant être éclatantes de propreté !