Quelles performances thermiques en matière de vitrage ?

Trouvez le vitrage le plus isolant

Image vitrage

Vous aimeriez faire des économies de chauffage ? Une solution est d'envisager le remplacement de vos vitrages actuels par des modèles à haut rendement. Mais si vous n’êtes pas vitrier et n’y connaissez pas grand-chose dans le domaine, vous risquez d'être perdu face au large assortiment de produits : vitrage simple, double, triple...

Comment savoir quels modèles offrent les meilleures performances en termes d’isolation thermique ? Apprenez à distinguer le double et le triple vitrage et découvrez quels indicateurs vous permettront de trouver les produits les plus performants du marché.
 

Limitez les déperditions thermiques

Saviez-vous que les murs, et notamment les fenêtres, sont à l’origine de 30 à 40 % des déperditions de chaleur d’une habitation ? Pour remédier à ce problème, il convient de faire appel aux services d’un artisan vitrier pour le remplacement de vos fenêtres actuelles par de nouveaux modèles.

Ces derniers devront dès lors être choisis en fonction de leurs performances thermiques, lesquelles sont garanties par un vitrage performant. C’est pourquoi lorsque vous serez à la recherche de vos futurs vitrages, il est vivement conseillé de faire figurer l’isolation en haut de la liste des priorités.

Après l’intervention de votre vitrier, vous remarquerez rapidement une diminution de votre consommation en combustible. Par conséquent, même si le budget à consentir pour ce genre de prestation semble particulièrement élevé, faire poser du double ou triple vitrage se révélera toujours avantageux sur le long terme. En effet, au fil des mois, vous récupérerez le montant investi en faisant de belles économies sur vos factures de chauffage.
 

Quelles différences entre le double et le triple vitrage ?

Le double vitrage

Comme son nom l’indique, le double vitrage contient deux épaisseurs de verre, séparées par une fine couche d’air sec. Totalement invisible, cette dernière permet d’accroître considérablement l’isolation thermique d’un bâtiment.

À savoir que récemment, la Belgique a renforcé les normes en matière de logement, dans le but d’améliorer les performances énergétiques des foyers belges. Ainsi, en Flandre, les nouvelles habitations doivent désormais obligatoirement être dotées de double vitrage. Par ailleurs, dès 2023, les logements existants qui ne répondront pas à cette norme ne pourront plus être mis en location. Soyez tout de même rassuré si vous résidez en région flamande ; l’injonction quant aux performances énergétiques concerne uniquement les pièces à vivre chauffées. Les autres (cage d’escalier, hall d’entrée, véranda, porte de séparation entre deux pièces, etc.) pourront conserver un simple vitrage.

Le triple vitrage

Le triple vitrage, quant à lui, se compose de trois épaisseurs de verre, chacune séparée par des gaz rares (l’argon, le krypton ou encore le xénon). Cette composition confère au vitrage d’excellentes propriétés isolantes.
 

Les trois variantes de la valeur U

Quel que soit son type, la valeur U s’exprime toujours en watts par mètre carré-kelvin (W/m²K), la lettre “W” indiquant la quantité de chaleur, et “m²” la superficie des châssis. Plus la valeur de ce coefficient de transfert de chaleur sera faible, plus la structure sera isolante. Il existe trois types de valeur U :

  • la valeur Uf (f pour frame) représente la valeur U du profilé du châssis
  • la valeur Ug (g pour glass) représente la valeur U du vitrage
  • la valeur Uw (w pour window) représente la valeur U globale de la fenêtre, en ce compris la vitre et le châssis

Concentrons-nous essentiellement sur les qualités isolantes des vitrages, indiquées par la valeur Ug.

La valeur Ug

Pour permettre aux consommateurs de repérer facilement les vitres les plus performantes du marché en matière d’isolation thermique, les fabricants renseignent la valeur Ug propre à chacun de leurs produits. Cet indicateur montre le degré de conductivité d’un matériau. Ainsi, plus ce marqueur est bas, plus le produit en question vous isolera efficacement du froid. Également appelée coefficient de transmission thermique, la valeur Ug se calcule en quantité de chaleur traversant une surface donnée par unité de temps.

À titre informatif, pour le simple vitrage, cet indicateur peut grimper jusqu’à 6 W/m²K alors que le double vitrage offre une valeur Ug qui varie entre 1,9 et 1,6 W/m²K. Notez que les modèles les plus performants, dits « à isolation renforcée », affichent un coefficient égal à 1. Si vous investissez également dans des châssis de qualité, cette technologie vous offrira un maximum de confort, en limitant l’introduction du froid au sein de votre logement et celle de la chaleur lors de la saison estivale. Notons par ailleurs que le sentiment de confort dans une pièce dépend certes de la température de l’air ambiant, mais également d’éventuelles parois froides. En ayant recours à des vitrages et châssis à haut rendement, vous effacez ce phénomène de paroi froide et diminuez sensiblement le risque de condensation sur l’intérieur des fenêtres.

Enfin, c’est naturellement le triple vitrage qui offre les meilleures performances thermiques puisqu’il affiche une valeur Ug moyenne de 0,7 W/m²K, et certains produits fabriqués en krypton font montre d’un coefficient de 0,4 W/m²K !

Les espaceurs “Warm Edge”

Pour tirer le meilleur des qualités isolantes de vos vitrages, vous pouvez en outre envisager le remplacement de l’espaceur en aluminium ou en acier galvanisé traditionnellement utilisé par un espaceur “Warm Edge”. Fabriqué en acier inoxydable ou plastique, il réduit grandement les déperditions de chaleur à proximité du vitrage. Soyez tout de même averti que ces espaceurs n’ont aucune influence sur la valeur Ug du vitrage. Ils améliorent la valeur Uw de la fenêtre complète, c’est-à-dire le coefficient de transmission thermique qui réunit l’ensemble vitrage-espaceur-châssis.