Se prémunir des cambriolages grâce à des vitres sécurisées

Les fenêtres, un point d’entrée à protéger

Vitrage de sécurité verre trempé

Tandis qu'une grande partie des entrées par effraction se fait par la porte d'entrée, les fenêtres constituent quant à elles le deuxième point d'accès privilégié par les cambrioleurs. C'est pourquoi nous vous conseillons de ne pas négliger la sécurité de vos fenêtres.

D'une part, vous devrez faire installer des châssis solides et choisir de la quincaillerie de qualité. D'autre part, un vitrage anti-effraction sera d'une grande aide pour empêcher les individus malintentionnés de pénétrer chez vous. Ci-dessous, nous vous en expliquons davantage au sujet de ce type de vitrage.
 

Le vitrage anti-effraction : qu’est-ce que c’est ?

Contrairement au vitrage anti-vandalisme conçu pour résister aux actes de délinquants sur le mobilier urbain (abribus, vitrines, bancs, etc.), le verre anti-effraction a pour but de retarder au maximum le cambrioleur dans l’accomplissement de son méfait. Il s’agit donc d’empêcher tout individu, y compris le mieux équipé, de transpercer ou de fracturer une fenêtre.

Pour ce faire, plusieurs technologies ont été développées. En Belgique, une norme existe pour vérifier que les vitres que vous choisissez sont bien conçues pour résister aux cambriolages : elles portent alors la mention NBN-23-002.

1) Le verre feuilleté

La plupart du temps, c’est de ce type de verre qu’on parle quand on évoque le vitrage anti-effraction. Il se compose de deux (ou, dans de rares cas, trois) vitres plus ou moins épaisses entre lesquelles sont insérées des feuilles de butyral de polivinyle (abrégé PVB) – généralement, au moins 4 –, d’où son nom de « verre feuilleté ».

Grâce à cette composition, quand un voleur tente de s’introduire chez vous en brisant le carreau, les bris de verres sont retenus dans le film adhésif en PVB. Ces intercalaires très solides résistent aux objets tranchants. Impossible donc pour le cambrioleur de s’introduire chez vous par ce biais. En outre, en cas d’accident, aucun débris à déplorer et, par conséquent, aucun risque pour vous ni pour les éventuels animaux ou enfants qui auraient pu se blesser en cassant une vitre classique. Au-delà d’une bonne protection contre les voleurs, le verre offre une bonne isolation thermique et les films adhésifs font barrage aux bruits.

2) Le verre trempé

Le verre trempé quant à lui, a subi un processus de fabrication un peu spécial qui le rend particulièrement résistant aux assauts. Une fois la vitre fabriquée selon les méthodes traditionnelles, le vitrier procède à la trempe, qui est soit thermique (la vitre est refroidie très rapidement) soit chimique (elle est plongée dans un bain de sels de potassium à 400 °C). Ces deux méthodes ont pour effet de « compresser » le verre et le rendre extrêmement solide, presque incassable.

On estime qu’il est environ 5 fois plus solide que le verre ordinaire. Il est dès lors très important d’avoir pris des mesures précises au préalable, puisqu’une fois façonné et refroidi de la sorte, il devient impossible de le découper à nouveau. À noter, il est possible de combiner le verre trempé et feuilleté en intercalant des films en PVB entre les vitres pour une double protection.
 

Où placer votre vitrage de sécurité ?

Fenêtres, portes vitrées ou semi-vitrées, les vitrages de sécurité peuvent se placer dans tous les points d’accès secondaires, autrement dit les fenêtres du premier étage ou accessibles via un balcon, les portes de jardin, etc. Bien souvent, les vitriers conseillent aux ménages souhaitant parer aux risques de cambriolage de privilégier le verre feuilleté. Des tests en laboratoire permettent de classer ce type de vitrage en huit classes définies par la norme européenne EN 356. Sachez que, selon celle-ci, une vitre classée P6 B pourra résister à 30 coups successifs à la hache ou à la masse.

S’il est dès lors moins utilisé pour les fenêtres, le verre trempé est en revanche une très bonne solution pour la sécurité chez soi. Il est d’ailleurs souvent employé dans la conception de mobilier (table en verre, garde-corps, parois de douche…). Cela permet d’éviter les accidents à la maison.

Quel vitrage anti-effraction choisir ?

Les deux types de vitrage décrits dans cet article sont donc parfaitement indiqués pour mieux protéger une habitation contre les intrusions. Les critères décisifs seront dès lors plutôt financiers. Le verre feuilleté à deux épaisseurs est moins cher – de l’ordre de 110 € par vitre –, tarif qui peut vite augmenter à plus de 250 € selon la taille de la fenêtre et le niveau de sécurité requis. Le verre trempé est plus onéreux – au moins 150 € et jusqu’à 400 € en fonction de l’épaisseur désirée –, ce qui explique qu’il soit moins plébiscité par les ménages.

Enfin, notez que ces deux solutions sont également plus lourdes et plus épaisses. Il faut donc demander conseil à votre vitrier avant d’opter pour l’une ou l’autre. Il pourra vous indiquer si votre châssis actuel est à même d’accueillir ces nouveaux vitrages plus performants, faute de quoi il faudra penser à les remplacer.

Renseignements utiles

Vous avez de jeunes enfants et souhaitez les protéger des dangers que représentent vos fenêtres et portes vitrées ? Sachez que certains types de vitrages sécurisés sont spécifiquement conçus pour garantir la sécurité de vos bouts de chou et leur permettre d'évoluer et de grandir dans un environnement sûr.